Connaître Philadelphie en trois jours : yes you can !

DSCN1156Trois jours sont suffisants pour visiter une des villes les plus célèbres des Etats-Unis. Nous vous accompagnons faire un tour de Philadelphie en peu de temps et sans dépenser une fortune !

Philadelphie est la quatrième ville des Etats-Unis mais pas de panique : elle n’est pas aussi grande qu’on pourrait s’y attendre.  Trois jours sont bien suffisants pour faire deux fois le tour du centre ville et visiter les endroits les plus importants. Ce n’est pas la peine de dépenser de l’argent pour les transports publics, Philadelphie se visite en marchant.

La ville de Rocky est jolie et calme – surtout comparée à la voisine New York – et très student friendly. Si vous voulez faire la fête, le mieux serait d’y aller pendant la période scolaire quand la ville est inondée d’étudiants. En revanche, si votre but est de visiter et de passer du temps tranquille, les vacances d’été sont le bon moment pour s’y rendre.

Le campus de U Penn est incontestablement à voir. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de voir un vrai campus universitaire américain, celui-ci vous fera sentir comme dans Greek ! Un vaste et beau campus avec une architecture à l’anglaise qu’on retrouve dans beaucoup d’endroits du centre ville.  Un autre aspect remarquable de Philadelphie est la présence d’espaces verts. Les parcs sont nombreux et soignés, au cas où vous auriez envie d’apprendre aux américains l’art de l’apéro ! À voir : le Sisters Cities Park. Un bon spot pour se détendre.

Si vous êtes fans des marchés aux puces, Philly n’est pas vraiment une ville pour vous. En revanche, si vous êtes gourmands vous trouverez votre bonheur. Le Reading Terminal Market sera une étape obligigatoire de votre séjour. Vous y trouverez tout ce qui peut vous donner envie d’acheter ou de manger pour pas trop cher. Petit conseil : goûtez les cupcakes et autres délices de Flying Monkey, vous ne serez pas déçus.

Il y a un autre marché aux fruits, le marché italien, qui se trouve un peu plus loin du centre ville. C’est ici qu’il faut se rendre si vous cherchez des fruits pas trop coûteux. Mais il n’y a rien de très joli à voir. Surtout pas des italiens, la majorité des marchands étant d’origine asiatique.

En parlant d’Asie, le Chinatown est  à voir.  Moins grand mais certainement plus caractéristique que celui de New York, le quartier chinois de Philly est rempli de maisons-temple et de statues de Confucio. Vous pouvez y rester pour des noodles  si vous le souhaitez.

©Alessia Armenise

La partie ancienne de la ville est la plus vaste et il faut y consacrer une journée. On commence par la visite de la Liberty Bell et son petit musée. Attention : préparez-vous à faire la queue pour voir le symbole de la conquête de la liberté américaine. Après un petit tour dans l’Independence Square,  vous trouverez, dans le même quartier, le Firemen ‘s Hall, l’Irish Mermorial, le Korean War Memorial et le Vietnam War Memorial . Les économistes seront aussi intéressés par les deux premières banques fondées aux Etats-Unis qui se trouvent dans le coin. En marchant un peu plus loin, vous tomberez sur le  Washington square et la Tomb of the Unknown Soldier.

En vous rapprochant du fleuve qui divise la ville en deux parties, vous trouverez la cathédrale de Saint Peter et Paul, la bibliothèque publique et le Franklin Institut. Cette partie de la ville est couverte d’espaces verts qui constituent un parcours de Logan square jusqu’au Fairmount Park. Ici, le Philadelphia Museum of Art est célèbre non seulement pour ses oeuvre d’art, mais aussi pour être le lieu de tournage du film Rocky. C’est sur ces escaliers que Silvester Stallone a crié « Adrianaaaa ! ». Une statue est dédié aux pieds du musée, où de nombreux fans du film montent et descendent les escaliers en courant.

Une fois au musée, n’oubliez pas de  visiter l’espace derrière le bâtiment. Le parc est très vaste et il y a des canards, que du bonheur !

Si le soir vous n’êtes pas invité à faire la fête chez les confrères de l’université, vous pourrez toujours vous balader sur South Street et tester la célèbre philly cheesesteak. Si la nourriture de rue n’est pas vraiment votre genre, mais que vous ne voulez pas renoncer au goût des Etats-Unis, cédez à la tentation d’un barbecue chez Percy Street Barbecue qui offre un dîner complet pour seulement 21 dollars.

Alessia Armenise

Publicités