Elle m’inspire : Sonia Rykiel

sonia-rykielSonia Rykiel est cette grande rousse aux yeux verts que tout le monde connaît. Elle est reconnue pour ses vêtements aux rayures colorées, ses pièces au noir profond et ses fines dentelles qui sont l’image de sa marque. Mais si la styliste est aujourd’hui notre source d’inspiration, c’est parce qu’elle fait partie des couturiers qui ont révolutionné l’histoire.

Sonia Rykiel, née en 1930, n’était pas destinée à la couture. Même si, adolescente, elle s’amusait déjà à customiser ses vêtements pour leur donner « une touche en plus », ce n’est qu’à l’âge adulte qu’elle se découvre cette nouvelle passion. C’est sa rencontre avec Sam Rykiel qui déclenche tout. Son mari et père de ses deux enfants, Nathalie et Jean-Philippe, travaille dans la mode. Sonia dessine sa première robe lorsqu’elle tombe enceinte pour la première fois. Elle ne veut pas cacher ses nouvelles formes qu’elle décide de mettre en valeur sous des robes en jersey. Son premier succès, porté par la maison de couture de son mari : ses pulls, courts et ajustés, que tout Paris s’arrache. En mai 1968, alors que les manifestants cherchent, en vain, la plage sous les pavés, la couturière entreprend une autre révolution. Elle ouvre sa première boutique rue de Grenelle, à Paris, pour y vendre ses propres collections. La fin des années 60 marque l’essor du prêt à porter avec les premiers grands stylistes dont elle fait désormais partie.

Son combat, sa révolution à elle a été de casser les codes de la mode. Elle voulait habiller toutes les femmes, pas selon la tendance du moment mais selon leur morphologie. C’est ce qu’elle appelle la « démode ». Habiller selon la femme, pas selon le couturier. C’est sûrement son enfance de garçon manqué qui l’a poussée à créer des vêtements fluides, larges, dans lesquels ont se sent bien, que l’on fasse le tour du monde ou que l’on s’assied dans un fauteuil de théâtre.

Je veux déplier la mode, la dérouler, créer un mode de vie approprié à la femme que je suis. Femme à enfants, femme à homme, femme à déjeuners, à dîner, femme à théâtre. Femme orchestre qui mène une vie de femme, doublée d’une vie de travailleur. 

©Archives Sonia Rykiel

©Archives Sonia Rykiel

Sonia Rykiel a inventé la femme moderne, libre de choisir sa propre mode, bien dans ses vêtements et donc, dans sa peau.

Marie Olona

Publicités