Solidays 2014 : le combat continue

banner-solidays

Le beau temps semble s’être installé pour de bon sur l’Hexagone, c’est le moment de profiter pleinement des plaisirs culturels de l’été. Si la saison des festivals a déjà commencé, c’est le très prisé Solidays qui ouvre pour de bon les festivités. Trois jours de musique pop-rock, folk et électro pour une bonne cause : la lutte contre le sida.

L’affiche est prometteuse. Cette année encore, les Solidays risquent de faire un carton. Et pour cause : on retrouve, entre autres, M, Fauve, Shaka Ponk le vendredi soir, We Were Evergreen, Cats On Trees, Stuck in The Sound le samedi, Metronomy, Woodkid ou encore Skip The Use le dimanche. Une belle affiche pour le festival solidaire qui a réuni l’an passé près de 170 000 personnes.

Pendant ces trois jours, bénévoles comme artistes se retrouvent pour lutter contre le sida. Côté organisation, ce sont près de 3 000 jeunes de l’association Solidarité Sida qui se mobilisent avant, pendant et après l’événement. Âgés de 18 à 30 ans, ils viennent du monde entier pour témoigner de leur engagement.  Chez les artistes, à l’image de Mat Bastard (leader de Skip The Use) pour qui le festival est « un formidable terrain d’engagement qui donne envie de passer à l’action », ils sont  plus de 80 groupes ou chanteurs à répondre présent. Certains n’en sont pas à leur première participation et reconnaissent aux Solidays un état d’esprit exceptionnel, entre euphorie et mobilisation contre la maladie.

C’est justement sa raison d’être qui en fait un événement particulier, différent des nombreux autres festivals de l’été. Si les bénéfices (2 millions d’euros en 2013) servent intégralement à financer la lutte et les soins contre le sida, ces trois jours de musique sont aussi une vitrine de prévention. Aujourd’hui encore, en France, une personne est contaminée par le sida toutes les heures et demie. Si ce chiffre ne progresse pas, il ne diminue pas non plus et c’est pourquoi la lutte doit continuer – The Fight Must Go On, comme le clame le slogan des Solidays. C’est pourquoi des animations ludiques et didactiques seront organisées tout au long du week-end et une exposition coquine « Sex and the City », sans tabou ni non-dits accueillera tous les décomplexés des plaisirs de la chair.

Cette année, Solidays a décidé de rendre hommage au militant hors pair qu’était Nelson Mandela et présentera sur la grande scène le spectacle « Madiba » de Jean-Pierre Hadida. A travers chants et danses, le spectacle retrace la vie et le combat de Mandela. Un show exceptionnel, à ne pas rater si vous avez la chance d’avoir votre place pour le samedi !

Le festival affiche complet depuis déjà plus d’une semaine, mais il reste quelques pass « nuit » (à partir de 23h) pour les couche-tard. Rendez-vous donc du 27 au 29 juin à l’hippodrome de Longchamp à Paris pour trois jours de folie.

©Cheick Touré

©Cheick Touré

Marie Olona

Publicités