Les 5 phrases à ne surtout pas prononcer pendant l’amour

© Marie Olona

© Marie Olona

On a tous déjà été confronté à des situations délicates pendant l’amour. Une petite phrase lancée au hasard et c’est le drame. Décryptage des ces « tue-l’amour » à bannir.

« Tu as pensé à prendre du pain ? »
Anodine dans un supermarché cette phrase n’a pourtant pas sa place dans un moment intime. Certes c’est important de savoir si l’on va pouvoir saucer son bœuf bourguignon, qui a mijoté pendant deux heures et demie, mais il y a un temps pour tout.
La traduction de ce message est claire : vite qu’on en finisse, j’ai faim. Pas très motivant pour votre partenaire qui faisait de son mieux.
Il suffit simplement d’apprécier le moment présent et de faire abstraction de ce que réclame votre estomac.

« Tu penses quoi de notre couple ? »
L’acte sexuel n’est en théorie pas le moment des remises en question alors mieux vaut éviter l’occasion de se prendre la tête. Une embrouille au sujet des factures, un texto embarrassant de votre nouvelle collègue ou le choix de la couleur de la voiture, absolument tout peut resurgir. Autant dire que c’est la phrase rêvée pour casser l’ambiance. Elle est d’ailleurs du même ordre que le fameux « tu m’aimes ? ».
Ce sont des questions primordiales dans un couple mais il est préférable de les laisser au moment du dîner si l’on ne veut pas transformer le rapport sexuel en ring de boxe.

« Comment tu t’appelles déjà ? »
Un trou de mémoire ça arrive, certes. Mais s’il y a bien une chose que votre chéri(e) ne vous pardonnera pas c’est l’oubli de son prénom. La pire phrase qui jette un froid et qui stop net. Vous avez eu des ex, des aventures d’un soir mais ça ne vous excuse pas. Même si vous avez l’habitude de flirter à droite à gauche un peu de mémoire est le minimum. Le message que vous renvoyez est clair : « je ne te connais pas et je m’en fiche ». Sauf qu’une femme a besoin d’être rassurée, et se retrouver face à un goujat n’est pas des plus séduisant. Si l’on ne parvient pas à retrouver le prénom mieux vaut ne pas le demander au risque de vexer. Plus radical : ne pas appeler la personne.

 

« Attends une seconde, j’ai une notification. »
En clair j’ai une vie sociale primordiale qui ne peut pas attendre. Vos amis sont importants et garder sa bande de potes est essentiel lorsque vous êtes en couple. Mais madame n’est pas loin et n’a pas forcément envie de connaître les détails de la dernière nuit de folie de votre meilleur ami. Lâcher son téléphone pendant l’acte semble logique alors il ne reste plus qu’à mettre en veille le it boy qui est en vous.

 

« C’est ta première fois ? »
La traduction est évidente : je m’ennuie. On peut se poser la question en se disant « simple curiosité » mais pour votre partenaire c’est l’humiliation assurée. « Comment ? Tu veux dire que je ne sais pas m’y prendre ? » Rien de tel pour vexer une demoiselle qui pensait tout savoir sur le sexe opposé. Cette phrase est à bannir à moins de ne vouloir arrêter tout de suite ses ébats.

 

Ornella Legall

Publicités