Mommy – le dernier bijou de Xavier Dolan

Mommy, le cinquième long métrage du jeune québécois Xavier Dolan, sortira en salle ce mercredi 8 octobre. Pas une seule raison de le louper.

Diane Després hérite de la garde de son fils Steve, 15 ans, atteint de TDAH (trouble déficit de l’attention – hyperactivité), expulsé du centre correctionnel où il était placé. A ce duo qui oscille entre violence et réconciliation s’ajoute Kyla, la voisine discrète et en proie à un mal être profond. Ils vont s’aider mutuellement, pour surmonter les obstacles et tenter de retrouver le calme. Naît alors un équilibre entre ce trio fort et improbable.

 

Mommy selfie

 

Cinq ans après J’ai tué ma mère, Xavier Dolan présente un film où l’amour destructeur entre une mère (sans manières, caractérielle, vulgaire sur les bords mais avant tout très drôle) et son fils (perdu, impulsif et violent) est le thème central. Et qui de mieux que ses deux muses Anne Dorval et Suzanne Clément, accompagnées par le jeune Antoine-Olivier Pilon – une vraie révélation – pour interpréter ce combat bouleversant ? Figures centrales de ce drame explosif, les trois personnages sont magnifiés par le format 1:1 (carré) présent sur plus de la moitié du film. On se sent étriqué avec eux, dans leurs vies qui foutent le camp. On espère avec eux, on chante avec eux sur Céline Dion. Et puis on espère, malgré toute la violence et le désespoir, la fin de ce combat.

En bref, Xavier Dolan signe un vrai chef d’œuvre, du haut de ses 25 ans. Son cinéma est singulier, il prend aux tripes. Mommy ne déroge pas à la règle.

 

Lise Augustin

Publicités