Les Limbes : un coup d’épée dans l’âme

Etienne Saglio présente sa toute nouvelle création, Les Limbes, sortie fin 2014, un peu partout en France. Le 4 mars dernier, c’était l’occasion de participer à ce voyage inédit au théâtre Bonlieu Scène Nationale, à Annecy.

Jeune talent des arts du cirque, Etienne Saglio a débuté en décembre 2007. Son premier spectacle solo, Le Soir des Monstres, tourne depuis 2009. Jongleur formé au Centre National des Arts du Cirque et au Lido de Toulouse, il s’oriente vers la magie nouvelle que Raphaël Navarro, l’un des fondateurs de ce courant, définit comme « un art dont le langage est le détournement du réel dans le réel ». Piochant dans ses propres inspirations, il crée un univers très particulier, plein d’enchantements. Idées, illuminations, références, symboles et un nombre incroyable de sentiments se mêlent dans l’art de sa compagnie, Les Monstres, implantée à Rennes. Lyrique et passionnée, sa création vaut bien plus qu’un (dé)tour de magie !

Les Limbes ©Etienne Saglio

Les Limbes ©Etienne Saglio

Tout est noir, le plateau est dénudé. Une seule silhouette se dessine sur la scène et on s’immerge aussitôt dans l’au-delà. La magie opère, dirait-on… mais, surtout, le spectateur n’a pas le choix. Ces 55 minutes spirituelles nous emmènent, malgré nous, à la frontière de l’enfer. Les magnifiques notes du Stabat Mater de Vivaldi et le jeu se marient à tel point que cette sortie théâtre se transforme en une plongée dans notre propre âme. Bienvenue dans ce monde chargé de tensions, de questions, de vie, de mort et de formes volatiles !

Loin des tours de magie à l’ancienne, cet artiste s’enfonce dans les limbes. Il dresse un miroir chimérique qui nous attire à sa suite. La magie nouvelle ne se limite pas à un seul champ artistique. Mystificateur, Etienne Saglio oscille entre les arts de la danse, du théâtre, du cirque et des marionnettes. Grâce à cet impressionnant mélange de genres, il nous emmène en voyage, au plus profond du royaume des esprits où réel et irréel ont peine à se distinguer. S’arrêter, s’adapter ou se transformer… Dur combat des esprits endurcis dans une ambiance poétique à mi-chemin entre pénombre et lumière…

Etienne Saglio fait oublier notre corps, notre présence physique et fait apparaître et disparaître des âmes. Son interprétation novatrice des différentes strates possibles du réel touche notre humanité en sa faillibilité la plus cachée et la plus fragile. La scène, le public, toute la pièce se transforme en un seul cylindre noir : on est dedans, dessus et en-dessous à la fois…

Prochaines dates : http://www.ay-roop.com/agenda

 

azori

 

Découvrez aussi la pièce E-generation au théâtre de Belleville

Publicités