Plain White T’s : « un album indépendant, c’est formidable »

« Hey there Delilah », ce titre sorti en 2006 vous dit forcément quelque chose, puisqu’il a été le 18e morceau le plus téléchargé de tous les temps. Quatre ans après leur dernier opus, les Plain White T’s reviennent avec un nouvel album « American Nights ». Un album indépendant, en toute liberté, pour donner le meilleur de leur musique. Philyra les a rencontrés. 

En France, on vous connait grâce à la chanson « Hey there Delilah ». Vous étiez sans cesse sur les ondes, mais on ne vous connait pas forcément, vous, membres du groupe. Pouvez-vous vous présenter ?

Tom et Tim chantent et jouent de la guitare, Mike est notre bassiste et chante la plupart des accompagnements. Dave est également à la guitare et De’Mar à la batterie, et ça lui arrive de chanter aussi !

plain-white-t-american-nightsVous êtes de retour avec un nouvel album : « American Nights », 4 ans après le dernier. Etait-ce une « pause » ? Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

L’attente n’était en aucun cas voulue, on a eu quelques soucis avec notre label et pour faire court on a retiré notre album de cette maison de disque. Quand on l’a récupéré, on a laissé tomber la moitié et on a écrit tout un tas de nouvelles chansons. Au final, on a décidé de le sortir de manière indépendante, ce qui est formidable ! Cela signifie également que nos fans n’auront plus jamais à attendre aussi longtemps pour entendre notre musique !

Que trouve-t-on sur ce nouvel album ?

C’est un peu un clin d’œil, dans le sens ou il  rappelle le caractère « à livre ouvert » qu’on avait apporté à d’anciens albums. Le dernier album était assez conceptuel, il parlait de thèmes très spécifiques ; et celui-ci représente plus la position du groupe en ce moment.

 

Pourquoi ce titre d’album : « American Nights » ? Cela signifie-t-il que vous êtes des oiseaux de nuit ? En quoi cet album est-il différent des précédents ?

« American Nights » est l’un des titres de l’album qui parle de retrouver les sensations liées au lieu où on a grandi. On espère que c’est un sujet auquel tout un chacun peu se rattacher, peu importe d’où il vient. Pour l’album, il nous « ressemble » plus que tous les autres, si cela a un sens. Nous sommes un groupe fait pour la scène, et cet album est fait pour être joué en live.

Le single s’appelle “Pause”. Cela signifie-t-il que vous voulez vous mettre sur pause et vivre au jour le jour ? Aimez-vous le présent, le monde dans lequel nous vivons ?

Oui, c’est à peu près ça, il s’agit de ne pas considérer tout comme acquis. Nous profitons vraiment du moment présent, en faisant de la musique en liberté totale et en la maîtrisant.

Quelle a été l’inspiration pour Pause ? Comment avez-vous écrit ce titre ?

Tom l’a écrit lorsqu’on était en tournée l’été dernier. Une tournée peut devenir monotone- on oublie quel jour on est, dans quelle ville on se trouve, c’est assez marrant. Donc un jour il s’est réveillé et s’est dit « eh, je suis en tournée, en train de faire ce que j’ai toujours voulu faire, je devrais être reconnaissant de la situation ». Alors oui, cette chanson dit vraiment d’essayer de vivre le moment présent.

Que voulez-vous transmettre au public avec ce nouvel album ?

On ne veut pas être donneur de leçon, il n’y a pas de message fondamental que l’on essaye de transmettre. Mais toute personne qui écoutera l’album aura un aperçu de ce que nous avons fait durant les dernières années, ça se ressent à travers les paroles de nos chansons.

Quelle est votre chanson préférée sur American Nights ?

Nous prenons beaucoup de plaisir à jouer ces nouvelles chansons en live, comme « Stay », « Heavy Rotation », « You Belong » et « Never Working ».

« Hey There Delilah » a été un gros tube en France. A votre avis, quelles sont les attentes du public français ?

Dur à dire ! On ne sait jamais vraiment ce qui va marcher, devenir un tube. Delilah est un parfait exemple, on ne pensait jamais que ça serait un single ! On s’efforce simplement d’écrire de bonnes chansons.

Parlez-nous du clip de Pause. De quoi s’agit-il ?

Nous avons réalisé la plupart de nos clips avec un ami du lycée qui est devenu réalisateur, Mike Venezia, donc c’est toujours un bon moment.  Pour celui-ci, on venait de passer un jour en dehors de Los Angeles dans une caravane en panne avec un groupe d’amis, quand on a transformé un road trip loupé en fête improvisée dans le désert. Nous avons collaboré avec Lipton Ice Tea et le clip est actuellement disponible sur la chaine YouTube Lipton. #BeMoreTea

Que pouvons-nous vous souhaiter pour le futur, pour l’album et le groupe ?

Nous espérons simplement que nos premiers fans l’aimeront, et que l’album nous apportera de nouveaux fans qui ne connaissent peut être que 2 ou 3 de nos chansons. Pour toute personne qui ne nous connait pas, cet album est un bon début. Et s’il devient un album à succès, on sera fier de l’avoir fait sans l’aide d’un gros label.

Pour finir, quels sont les projets à venir pour le groupe ? Une tournée européenne ?

On sera en tournée tout l’été aux Etats-Unis, et oui, nous prévoyons de revenir en Europe ! On avait adoré notre tournée en Europe, et jouer à Paris reste un souvenir inoubliable !

http://plainwhitets.com/

Propos recueillis par Marie Olona
Traduction Lise Augustin

Publicités