Jack le Black : de l’amour plein les murs

Jack Le Black, artiste multiple, expose pour la première fois à l’espace Saint Germain, en face de la Monnaie de Paris. Entre amour et haine, il dévoile ses œuvres, toujours liées à ces deux thèmes. L’exposition « Jack a dit » ne vous laissera pas insensible ! 

Jack Le Black n’est pas le nom le plus connu dans le street art français, mais mérite une attention toute particulière. Il est à l’origine d’une reprise de l’affiche du film la Haine, de Matthieu Kassovitz. L’artiste a repris l’image de ces trois jeunes dont la vie n’inspire pourtant pas la joie, et l’intitule l’Amour. Derrière le jeu de mots évident, se cache une revendication particulière : « donne-moi de la haine, je t’en fais de l’amour ». Et c’est ce genre de maximes qui fonde tout l’art de Jack le Black.

L'Amour.  Photo: Annie Welter

L’Amour.
Photo: Annie Welter

Ces petites phrases sont inscrites partout sur les murs de l’Espace Saint Germain.  Elles guident notre regard vers les autres œuvres, plus ou moins visibles au premier abord. Le parcours de visite va de soi, on se laisse porter : une grande enseigne lumineuse attire vite notre attention. Puis, on se dirige vers cet étrange cadre, caché dans un recoin. Plus qu’un simple « remake » d’Albert Camus, c’est bien le message qui accompagne le livre qui fait le génie de cette création.

« L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage – Briser la glace en cas d’urgence ».
Photo: Annie Welter

Différentes pièces composent cette exposition, chacune présentant un ressenti différent. Le sous-sol est plus intime que la première salle, et relève d’avantage de phrases écrites à la bombe, plus spontanées. Ici sont présentées le genre de productions que l’on peut croiser dans la rue. Et il est toujours question d’amour.

« Mourir d’amour », avenue d’Italie. Photo: Annie Welter

Cette exposition permet d’appréhender de plus près le monde déjanté et plein d’émotions de Jack le Black, jusqu’à pouvoir en emporter quelques traces : des stickers de l’Amour sont disponibles, pour qui n’a pas croisé l’œuvre dans les rues de Paris. Sur son site, des tee-shirts sont même en vente.

Alors rendez-vous à l’espace Saint Germain, (métro Pont Neuf), jusqu’au 20 juin ! Et pour une immersion totale dans cet art si particulier, l’atelier de Jack le Black est ouvert aux visites au métro Abbesses, 86 rue des Martyrs.

Le street art vous inspire? Découvrez ce que Philyra pense de Miss Tic!

Annie Welter

Publicités