Customisation haute couture pour la plus belle journée de sa vie

Aurélie Vuillet est une jeune créatrice de mode spécialisée en robes de cérémonie. Formée en tant que couturière auprès de Max Chaoul à Lyon, elle a ouvert son atelier en avril 2015, près d’Annecy. Désormais, elle propose une innovation économique : la customisation des robes de mariée. Philyra l’a rencontrée dans son atelier.

« Le jour où j’ai touché ma première machine à coudre, tout au début de ma formation, j’ai su que c’était vers les robes de mariée que je voulais me tourner. »

D’où vous vient cette passion pour la couture et les robes de mariées ?

J’ai découvert ce métier par hasard. Déçue par le domaine de la coiffure, j’ai tapé à la porte de la première école qui est tombée sur mon chemin et c’était la couture. Le destin a fait que cela m’a bien plu, dès le départ. Mais je ne me voyais pas sans cesse derrière une machine, faisant un travail à la chaîne. De plus, je suis attirée par les mariages depuis mon plus jeune âge. J’adore être parmi les invités. Alors, il m’a paru évident de relier passion professionnelle et passion personnelle. Mon chemin vers la couture était pavé par l’univers des mariages. D’ailleurs, ma toute première couture était une robe de mariée !

Quel souvenir gardez-vous de Lyon et, plus particulièrement, du travail aux côtés de Max Chaoul ?

C’était une belle époque ! Très courte, mais forte en expériences. Pendant ces quelques mois, j’ai beaucoup appris.

« La tradition remise au goût du jour. » Comment avez-vous trouvé cette idée originale de customiser des robes de mariée ?

La première fois, j’ai été étonnée de trouver une robe de mariée à Emmaüs. En la prenant dans mes mains, elle ne me semblait pas très belle. C’est là que j’ai eu l’idée d’essayer de la changer… et c’était chouette de faire cette transformation. Le résultat m’a convaincue d’aller plus loin. Selon la tradition, on se marie en ayant sur soi quelque chose de bleu, quelque chose de prêté et quelque chose d’ancien. En customisant la robe d’une proche, on réalise deux éléments de cette liste juste en portant sa robe. Peut-être que certaines fiancées voudraient bien apparaître dans la robe de leurs mères ou de leurs grands-mères pour dire « oui ».

© RobandCo

© RobandCo

Imaginons qu’une femme arrive dans votre atelier avec une robe. Qu’est-ce qu’il se passe après ?

Méfiez-vous, dans la plupart des cas, on ne portera pas la robe de mariée qu’on avait imaginée en amont ! Avant toutes choses, elle va mettre la tenue en question pour qu’on regarde ensemble ce que montre le miroir. Cela nous permet d’avoir un moment pour échanger nos idées. D’abord, c’est à elle de me raconter ce qu’elle aimerait. Ensuite, on va voir ensemble comment ces idées pourraient se réaliser. Bien entendu, j’apporte mon avis de couturière et de créatrice de mode tout au long de cette discussion. Il est aussi très important de prendre le temps. Un rendez-vous dure en moyenne deux heures et il y en a plusieurs. A travers ces entrevues, je vais faire la connaissance de la future mariée. En découvrant au plus près sa morphologie, sa personnalité et aussi son histoire, je peux vraiment être à l’écoute tout en donnant les conseils les plus adéquats en matière de robes de mariée. De plus, en général, une femme qui prépare son mariage vient me voir accompagnée d’une proche. J’ai alors davantage de réponses à mes questions et c’est bien ! Ce sont des vrais moments d’échange. Il n’y a pas qu’elle et il n’y a pas que moi chez RobandCo !

La robe de mariée est-elle obligatoirement blanche ?

Non, absolument pas. Toute couleur peut rendre une femme la plus belle du monde. Cela dépend de la mariée, de sa personnalité. D’ailleurs, au niveau des tons, je n’ai pas de préférence. Ce sont les matières qui m’inspirent le plus.

Et les messieurs ?

Je suis très traditionnelle dans l’âme. Je peux accepter de retoucher un costume, mais il faut qu’ils viennent séparément ! Après, si la mariée préfère la présence de son futur mari lors des essayages, je respecterai sa volonté.

© RobandCo

© RobandCo

Créerez-vous votre propre robe de mariée ?

Non, ce sera une création à plusieurs réalisée par mes amies créatrices et couturières. Un jour, on m’a dit que si la couturière faisait sa propre robe, cela portait malheur… Alors, je préfère la prudence !

Pensez-vous qu’une robe qui sort de chez RobandCo sera reprise par une femme d’une prochaine génération ?

J’espère, c’est justement l’idée ! Garder une robe au sein d’une famille comme on a l’habitude de faire avec les bijoux de famille. Je considère que porter ne serait-ce qu’un petit bout de tissu de la robe de sa maman le jour de son mariage est un symbole très fort. J’ai envie d’entretenir cette image.

Une customisation chez RobandCo est une véritable remise au goût du jour d’une robe pour sublimer ce qui était déjà magnifique à son époque. Tradition et innovation font très bon ménage dans l’atelier d’Aurélie Vuillet. Dites « oui » !

Plus d’infos : http://robandco.jimdo.com

Aurélie Vuillet
4 Passage Jacquard
74960 Cran-Gevrier
+33 645 74 72 47

propos recueillis par azori

Publicités