« Anosmie » : l’expo qui a une odeur

Vous vous souvenez peut-être de l’odeur des plats préparés par votre grand-mère ou des balades en forêt de votre enfance. Mais comment aurait été votre vie sans la moindre odeur ? C’est la question que pose l’exposition « anosmie : vivre sans odorat »  d’Eléonore de Bonneval, à l’Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes, à Paris. 

L’anosmie, c’est le fait de ne pas avoir d’odorat. De naissance ou pour cause médicale, de nombreuses personnes sont privées de ce sens. Et cela a de lourdes conséquences sur la perception de leur environnement. Cette exposition permet à la fois d’en apprendre plus sur cette déficience, grâce à des témoignages, et de retrouver certaines odeurs oubliées, grâce à l’aspect interactif.

L’exposition est composée de deux parties. D’une part, Eléonore de Bonneval a choisi de mettre en avant des « témoignages olfactifs », représentés par  des photographies. Elles montrent les odeurs que l’on peut rencontrer au quotidien: bref, c’est mettre une image sur une odeur. Elles sont parfois accompagnées d’un court récit ou témoignage, dont celui d’Aurélie : pour elle, le métro, c’est avant tout une question d’odeurs.

L’autre partie de l’exposition consiste en un quizz olfactif. Chaque boîte renferme une odeur qui est libérée lorsqu’on appuie sur un bouton. Devinez alors de quel parfum il s’agit ! Il y a quatre catégories d’odeurs à repérer : certaines font remonter des souvenirs d’enfance, d’autres nous font penser à des saveurs, nous évoquent le grand air ou encore des moments partagés avec nos proches. Chaque odeur nous rappelle quelque chose, un souvenir ou un moment vécu.

Cette exposition nous fait prendre conscience de la place que prennent les odeurs dans nos souvenirs et dans notre perception du monde en général. On se rend alors compte de ce que peut être une vie sans odeurs. Les portraits de personnes privées d’odorat sont touchants : chacun raconte son expérience, explique comment il compense ce handicap, quelles solutions il a trouvé pour sentir de nouveau. Entre opérations et traitements, retrouver l’odorat peut être un chemin long et difficile, et une lutte aux multiples faces. Il existe différentes formes d’anosmie : ceux qui ont perdu l’odorat suite à un accident semblent bien plus affectés que ceux qui n’ont jamais senti la moindre odeur. Mais dans tous les cas, le moment où l’odorat leur est rendu semble relever de la magie. 

Des témoignages d'odeurs.  © Annie Welter

Des témoignages d’odeurs. © Annie Welter

Cette exposition interactive nous permet donc d’avoir une double approche du sens olfactif : on se rend compte de son importance au quotidien, et on en apprend plus sur ses éventuelles déficiences. Alors pour tester votre odorat, rendez vous à l’Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes, à côté de l’École Supérieure de Physique et Chimie Industrielles, dans le 5e arrondissement de Paris! L’Espace est ouvert du mardi au samedi, de 14h à 17h, et c’est jusqu’au 31 juillet. 

Annie Welter  

Publicités