« Ride My Art » ou le dessin sur skateboard

Jusqu’au 1e septembre, le Tiny Café présente Ride My Art #3, une exposition faite de planches de skateboard et de dessins. Mélange improbable entre deux mondes qui n’ont a priori rien à voir,  l’exposition donne des couleurs à cette discipline sportive en pleine renaissance. 

Le Tiny Café est situé à quelques pas de la place de la Bastille, où les skateurs peuvent se rencontrer tout l’été grâce aux Bastille Days de Volcom. Pour la troisième année consécutive, le maître des lieux a exposé des planches de skateboard sur ses murs. Mais pas n’importe lesquelles. 

 © Annie Welter

© Annie Welter

Chaque planche est recouverte d’un dessin original et unique, réalisé par l’un des nombreux artistes qui ont participé à l’événement. Ces planches sont donc devenues un genre d’œuvre d’art. Ride My Art #3, c’est un mélange de couleurs et de formes improbables et très variées, sur différents supports. De la planche de skateboard traditionnelle à la longboard en passant par le cruiser, les artistes ont travaillé sur plusieurs formats. Une question subsiste : ces planches vont-elles rester collées à un mur et être considérées comme de l’art, ou vont-elles remplir leur rôle initial et côtoyer le bitume ? La réponse est peut-être dans le titre de l’exposition : « Ride My Art » semble être une invitation à sortir ces planches des galeries.  

 © Annie Welter

© Annie Welter

Ce travail repose sur un partenariat entre divers artistes, dont le collectif « tout un café ». Cette galerie expose principalement des dessins, et a proposé plusieurs planches dessinées pour Ride My Art. Le gérant du Tiny Café travaille directement avec les artistes pour organiser l’événement d’une année sur l’autre. Un partenariat existe même avec la marque Suji Skateboard & Co : une belle collaboration pour une présentation originale du monde su skateboard.

Ride My Art c’est jusqu’au 1e septembre, au 11 rue daval dans le 11e arrondissement! On vous conseille de vous rendre au Tiny Café à partir de 16 heures, heure à laquelle le gérant ouvre habituellement durant la période estivale.

Annie Welter

Publicités