La surprenante ferme urbaine de la REcyclerie

La REcyclerie est le repère des écolos qui veulent retrouver un peu de nature dans la capitale. Tous les mardis, l’équipe vous propose une visite guidée du restaurant et de sa « ferme urbaine » si particulière. Laissez-vous surprendre par le fonctionnement de ce lieu unique !

La REcyclerie n’est pas qu’une vague brocante pour vos vieux objets à qui vous espérez trouver une seconde vie. Ce lieu est à mi-chemin entre un restaurant, un bar et une association de quartier. On peut y venir pour déjeuner ou pour prendre un verre, pour bricoler ou participer à l’entretien du potager. Installée dans l’ancienne gare Ornano située sur la Petite Ceinture de Paris, la REcyclerie est dure à étiqueter du fait des activités variées qu’elle propose. Alors nommons la simplement « la REcyclerie ».

Des visites commentées de la ferme urbaine sont organisées tous les mardis pendant l’été. C’est là que l’on se rend compte de la complexité du fonctionnement de la REcyclerie et de l’ampleur de ses perspectives de développement. Pour commencer, on nous donne quelques petites explications sur le restaurant et le bar. Ici, le but est de rendre le client responsable de ses restes alimentaires. Le mot d’ordre : trier !

La visite commence par le toit végétalisé du lieu. Il n’est pas accessible aux clients en dehors des visites, car il est en cours d’aménagement. Il devrait être totalement recouvert de plantes d’ici quelques années. A terme, il pourrait devenir une terrasse du restaurant ou abriter des ruches. Mais l’objectif n’est pas qu’esthétique : les plantes sont un isolant efficace lors des chaleurs estivales et absorbent une partie des précipitations, ce qui désengorge les canalisations. La REcyclerie mise beaucoup sur cet aspect écologique et responsable, et prône une revégétalisation des espaces urbains en général. Ce toit n’est donc qu’un début !

Le toit végétalisé de la REcyclerie.  © Annie Welter

Le toit végétalisé de la REcyclerie. © Annie Welter

Direction les terrasses du bar : elles donnent sur la Petite Ceinture et sur un jardin collectif situé de l’autre côté du quai. L’ambiance y est conviviale grâce à de grandes tables propices aux rencontres. Cette installation s’étend le long du quai, avec de petits comptoirs qui accueillent des vide-dressing réguliers, mais aussi les visiteurs d’été venus prendre un verre. Le tout est ombragé par de larges toiles colorées qui donnent au lieu un aspect très agréable. La détente est au programme !

Plus loin, on trouve le cœur de cette ferme urbaine : le poulailler. Une quinzaine de poules y sont nourries grâce aux restes du restaurant, ce qui permet de réduire de façon notable les déchets de la REcyclerie. La paille qui leur sert de nid douillet est aussi recyclée dans le « lombricomposteur », situé à quelques pas. Les lombrics qui y vivent dévorent tout ce qu’on leur donne, et semblent particulièrement apprécier le marc de café et de thé. La REcyclerie invite même les habitants du quartier à venir déposer leurs restes.

Mais il n’y a pas que le recyclage ou le compost. Au fond du terrain de la REcyclerie poussent quelques légumes. Le potager, installé depuis le mois de mars, commence à prendre forme. Ici, pas question d’arracher la moindre « mauvaise » herbe ou d’arroser le tout de pesticides ! De petites courgettes jaunes y grandissent sans se préoccuper des limaces, régulièrement dévorées par les poules. Cependant, le restaurant ne peut pas encore utiliser les produits de son jardin, car le sol pourrait être pollué. L’attente des résultats des analyses de terre est longue pour les gérants de la REcyclerie ! Mais le restaurant doit se plier aux normes qui régissent l’alimentation. C’est aussi pour cette raison que les œufs des poules ne sont pas utilisés en cuisine. Faute de contrôles, ils ne peuvent pas être servis aux clients, mais vous pouvez toujours en emporter quelques-uns chez vous librement.

La REcyclerie a de nombreux projets en cours, comme construire un potager aquaponique. Les légumes y poussent grâce à de l’eau enrichie par la présence de poissons, qui eux-mêmes se nourrissent des nutriments libérés par les plantes. Un hôtel à insectes a également été construit à côté du potager, et attend d’être agrandi. Aussi, la REcyclerie espère accueillir d’ici peu quelques chèvres. Beaucoup d’idées pour un lieu qui se veut indépendant et autonome, en utilisant toutes les ressources possibles. Un véritable cercle vertueux.  

Venez découvrir de vos propres yeux le fonctionnement de cet endroit si spécial, qui vous ouvre ses portes pour des visites commentées tous les mardis à 15h, jusqu’àu 29 septembre !

Annie Welter

Publicités